Informations sur la région

Le kraï d’Altaï est situé au sud-est de la Sibérie occidentale à la frontière avec l’Asie continentale à 3419 km de Moscou. La surface du kraï s’étend à 168 milliers de kilomètres carrés, ce qui fait qu’il occupe la 24-ième place en Fédération de Russie et la 10-ième place dans le district fédéral sibérien pour son étendue. Au nord le kraï a une frontière commune avec l’oblast de Novossibirsk, à l’est avec l’oblast de Kemerovo, au sud-est avec la République d’Altaï et au sud-ouest et à l’ouest il est délimité par la frontière avec la République de Kazakstan dont l’étendue est de 843,6 km. Vers la fin 2012 sa population comptait 2398,8 milliers d’habitants (soit 1,7% de la population de la Russie). Le taux élevé de population rurale (44,5% contre 26% en moyen en Russie) représente un trait particulier de la région. Le territoire de la région comporte 11 districts urbains et 59 districts ruraux. Barnaoul est son centre administratif.

Deux types de paysage prédominants dans le kraï sont les montagnes à l’est et la steppe à l’ouest. Le faune et la flore sont très diversifiées ici. Le kraï a presque toutes les zones naturelles de la Russie, telles que la steppe et la forêt-steppe, le taïga, les montagnes et de riches écosystèmes fluviaux.

Le kraï d’Altaï dispose de vastes reserves de ressources naturelles de toute sorte. Les ressources minières sont représentées par les gisements polymétalliques, les gisements de fer, de sel de roche, de soude naturelle, de pierre gypseuse, de charbon brun et de métaux précieux. Le kraï est rénommé pour ses gisements uniques de japsis, malachite, granits, matériaux de construction, pour ses sources d’eaux minérales et de table et ses boues thermales.

La région est riche en ressources forestières. Le fonds forestier comprend 4375,1 millers de Ha de forêts (soit 26% du territoire de la région). Le lac Kouloundinskoé est le plus grand de 13 000 lacs, sa surface est de 728 km2. Les plus grands fleuves sont la Biya, la Katoune, l’Ob, l’Aley et la Tcharyche. L’économie du kraï d’Altaï est un complexe stable à plusieurs branches. Dans la structure du produit régional brut ce sont les secteurs de production industrielle, agricole et le commerce qui prévaloient. Ces activités forment 56% environ du volume totale du produit régional brut. La croissance économique dans le kraï est assurée grâce à la constitution d’un climat entrepreneurial favorable, à la promotion du secteur d’affaires, au développement de l’infrastructure socaile, de transport et d’ingénierie.

La structure actuelle du complexe industriel est caracterisée par un taux élevé des entreprises de traitement (plus de 80% dans le volume totale des marchandises expédiées). Les activités économiques principales dans l’industrie sont la fabrication des produits alimentaires, des produits de construction mécanique (construction de wagons, de chaudières, de moteurs diesel, de machines agricoles, de matériel électrique), la production de coke, d’articles en plastique et en caoutchouc, ainsi que la production chimique. Pendant quelques dernières années le rythme de croissance inductrielle dans le kraï dépasse les indices moyennes de la Russie. Donc, pour les années de 2008 à 2012 la production a augmenté de 27,5% ( contre 6,1% en moyen en Russie). L’agriculuture joue un rôle important dans la structure de l’économie du kraï ainsi que dans le mode de vie de ses habitants. Elle représente 18% du produit régional brut, plus qu’un million de population du kraï habite dans les campagnes. Cela s’explique par une grande surface du champ qui s’étend sur 6,5 millions de Ha (soit 5,6% de la surface du champ de la Russie)*, la présence de 5 zones climatiques de sols et des centaines d’especes des cultures agricoles adoptées, l’élevage développé (élevage de races laitières, aviculture, élevage de porc et de moutons), de même que les ressources en main-d’œuvre qualifié.

En 2012 les agriculteurs d’Altaï ont produit des marchandises d’un montant total de plus de 88 milliards de roubles. La part du kraï dans la production agricole dans le district fédéral sibérien a constitué 20,3% et 2,8% en Fédération de Russie. Le kraï d’Altaï est le plus grand producteur d’alimentation bio en Russie. Au titre de l’année 2012 dans le kraï il a été produit 18,2% du volume national de gruau (la seconde place); 15,1% de volume de fromage et de produits à base de fromage (la 1-ière place); 12,6% de volume de farine des cultures céréalières, potagères et végétales (la 1-ière place); 5,3% de volume de beurre et de masses à base de beurre. La part du kraï dans la production des articles à usage fonctionnel est aussi importante. Le kraï d’Altaï se classe le premier en Fédération de Russie pour la surface d’emblavement des cultures céréalières et des légumineuses à grains. En 2012 le recolte des cultures céréalières a été le 7-ième en Russie avec le chiffre de 2,5 millions de tonnes (le poids après modification). Le kraï d’Altaï est la seule région sur le territoire de l’Oural jusqu’à l’Extrême Orient russe où on cultive de la betterave à sucre.


Les positions honorables que le kraï d’Altaï occupe pour la production des produits d’élevage parmi les sujets de la Fédération de Russie sont déjà traditionnelles. Au titre de l’année 2012 les agriculteurs du kraï ont produit 327,7 milliers de tonnes de bétail et de volaille à l’abattage (9-ième place), 1444,1 milliers de tonnes de lait (3-ième place), 1071,0 millions d’oeufs (15-ième place). Les ressources en main-d’oeuvre du kraï d’Altaï, ayant reçu une formation dans des établissements d’enseignement et de recherche de tout profil se distinguent par un haut niveau de professionalisme et par leur capacité de satisfaire les besoins de l’économie croissant en recherches scientifiques et en cadres hautement qualifiés afin de réaliser les projets d’innovation et d’implanter des nouvelles entreprises technologiques.

Le kraï d’Altaï se trouve au croisement des flux de transit transcontinentaux assurant le transoprt de passagers et de marchandises, à proximité immédiate des grands centres de transformation et de stockage des matières premèeres. Les autoroutes traversant le kraï d’Altaï relient la Russie avec la Mongolie, le Kazakstan, le chemin de fer relie l’Asie centrale avec le Transsibérien, tout autant que les lignes aériennes internationales. La position géografique favorable de cette région et son accessibilité pour le transport ouvrent de vastes possibilités pour l’établissement des relations économiques et commerciales stables tant à l’échelle interrégionale qu’à l’international.

Le potentiel récréatif en combinaison avec un climat favorable du sud de la Sibérie Occidentale, tout aussi que le patrimoine culturel et historique riche offre la possibilité du développement de toute sorte de tourisme et de séjour sportif et distractif dans le kraï d’Altaï. La région dispose également de ressources naturelles thérapeutiques uniques, qui sont indispensables pour le déveloopement des ensembles de cure, et représente donc un des plus grands centres de remise en forme en Russie. Plus d’un quart de ses villes et de ses districts sont devenus les zones du développement intensif du tourisme. Comme le considère les spécialistes de l’ONUESC, le kraï d’Altaï est un des territoires les plus confortables dans le monde pour la vie et le séjour des gens.

La politique du kraï d’Altaï est axée sur la constitution des conditions les plus favorables pour attirer les investissements. Cela comprend de telles mesures comme la perfection des formes d’aide de l’Etat aux entreprises industrielles, le développement de l’infrastructure (de transoprt, d’énergie), le renforcement des positions économiques du kraï à l’intérieur de la Russie et à l’étranger, le maintien de sécurité publique.


*Les données ci-dessus sont tirées du rapport du Service fédéral d’enregistrement d’Etat, de cadastre et de cartographie «Fonds foncier de la Fédération de Russie au 1 janvier 2012».      

© 2016 Administration du Kraï d'Altaï.
Direction générale de l'économie et d'investissements du Kraï d'Altaï.
La référence est obligatoire au cas d'utilisation des données